L'Étiopathie pour qui ?

Un Étiopathe, exerçant en libéral, n'a pas le droit à l'erreur. Il est donc formé à établir la différence entre ce qui est de sa compétence et ce qui ne l'est pas. En effet, si l'analyse étiopathique ne connaît pas de limite, les traitements étiopathiques, eux, en ont. Un étiopathe sait, par exemple, que les pathologies irréversibles n'entrent pas dans son champ d'action, de même que les atteintes infectieuses graves. Il saura également orienter, si nécessaire, vers un traitement chirurgical - à savoir que dans la plupart des cas, il permet à son patient d'en faire l'économie. Pour le reste, son domaine d'intervention est particulièrement large. C'est pourquoi il voit toujours plus de malades lassés de l'inefficacité d'autres pratiques médicales s'adresser à lui. L'étiopathe reçoit ainsi des hommes et des femmes de tout âge, atteints de toutes sortes de douleurs et d'affections, qu'il soulagera en douceur. Ses traitements, non traumatisants, sont également indiqués pour les enfants qu'il saura particulièrement préservé.

Le bon diagnostic pour la bonne thérapeutique

L'Étiopathie est avant tout une méthode scientifique rigoureuse, ce qui lui permet d'obtenir des résultats positifs et constants. De tels résultats, parfois spectaculaires, sont dus, par-delà les techniques employées, à la pertinence du diagnostic causal effectué par les étiopathes. Pour l'étiopathe, en effet, soigner un mal, c'est en éliminer la cause réelle, cause qu'il s'attache découvrir en tout premier lieu. Le diagnostic étant rigoureux, le traitement le sera aussi, puisqu'il sera adapté à la cause et pensé en fonction de celle-ci. Seule cette démarche permet à l'étiopathe d'opérer par chirurgie non-instrumentale (manipulation) et de soigner sans médicaments, sans droguer, sans empoisonner.

"Primum non nocere"

En aucun cas les techniques utilisées en Étiopathie ne peuvent aboutir à des actes de mobilisation forcée des articulations, gestes dangereux pour les malades.